Kaymu : la vente en ligne investit le Cameroun

Auteur 24 mars 2014 5
Kaymu : la vente en ligne investit le Cameroun

En ouvrant des services au Cameroun et en Côte d’Ivoire, Kaymu poursuit son expansion en Afrique. Le site de vente en ligne propose maintenant des services dans dix pays différents sur le continent. Bénéficiant d’une croissance forte de l’économie, l’internet africain se développe rapidement. Les nouveaux marchés du continent seront bientôt 2.0.

Fin février 2013, en achetant une tablette numérique, Zacharie, propriétaire d’un salon de coiffure à Douala, a voulu innover. D’habitude, ses achats se font au marché Mboppi. Il passe alors l’après-midi à naviguer d’une échoppe à l’autre. Dans ces petites boutiques, il n’est pas facile de se faire une idée de la qualité réelle. Il y a bien sûr la solution des grandes surfaces, mais c’est trop onéreux. Zacharie s’est donc porté sur l’achat en ligne. Il a passé sa commande depuis le smartphone d’un cousin. Le lendemain, sa surprise était grande de voir arriver à son salon, un moto-taxi avec sa tablette.

Première « marketplace » en ligne au Cameroun

Après le Maroc, la Tunisie, l’Algerie, le Ghana, le Nigeria, l’Ouganda, le Rwanda et la Tanzanie, la plateforme de ventes en ligne Kaymu s’est installée cet automne au Cameroun et en Cote d’Ivoire. A l’instar des sites E-bay ou Rue du commerce, Kaymu est une « marketplace », un lieu où acheteurs et vendeurs commercent. C’est le premier site de ce genre qui se lance au Cameroun. La plateforme a bénéficié comme toutes les autres implantations de Kaymu, du financement de l’incubateur allemand Rocket Internet.

Fondé à Berlin en 2007, Rocket Internet a déjà lancé des dizaines de sites à travers le monde. Recopiant des modèles de business déjà éprouvés sur les marchés européens, américains et asiatiques (E-bay, Amazon, Alibaba), Rocket Internet a pour objectif de devenir un des leaders internet pour les marchés émergents (Amérique du Sud, Asie et Afrique). En Afrique, l’incubateur a déjà soutenu le lancement du site de vente en ligne nigérian Jumia. A peine un an après son lancement, Jumia Nigeria totalise environ 100 000 visiteurs par jours.

Online Shopping Man_86516038

300 milliards de dollars pour l’internet africain

Avec Kaymu, Rocket Internet se positionne sur un autre segment de la vente en ligne. Kaymu n’est pas un site marchand, c’est une interface entre commerçants et clients. Le site propose plusieurs centaines de boutiques en ligne, pour des produits aussi divers que la mode, la santé, les téléphones, l’informatique, les équipements ménagers…

Pour son développement Kaymu compte s’appuyer sur le boum que connait actuellement l’internet africain. Dans tous les pays, les smartphones se généralisent et les sites se multiplient. Le cabinet d’expertise McKinsey estime que le chiffre d’affaires de l’internet africain représentera dans les prochains années 300 milliards de dollars. Et selon le site « researchandmarkets.com », le chiffre d’affaires du e-commerce en Afrique devrait progresser de 40% par an pendant une dizaine d’années.

Dans ce contexte, Kaymu possède de solides atouts. Tout d’abord, le site profite de la montée en puissance des classes moyennes africaines. Cet essor devrait se poursuivre durant les prochaines années. On compte 355 millions d’individus apparentés à la classe moyenne en Afrique (34 % de la population), ils devraient être 1,1 milliard (42 % de la population) d’ici 2060. Ce sont des jeunes, diplômés, qui sont avides de nouveautés. De plus, dans la plupart des pays, il n’existe pas de réel réseau de distribution. Conséquence, même pour un territoire aussi vaste et dense que le Nigéria, les points de vente au détail sont sous-représentés. Dans certains cas, le e-commerce représente la seule alternative.

Kaymu.pk_

Faire face à la cybercriminalité

Il reste cependant à savoir si le marché est mûr pour une généralisation de la vente en ligne. Il n’y pas si longtemps, en 2013, Google avait fermé sa plateforme Trader, après une année d’expérimentation au Nigéria. Le premier handicap est la sécurité. L’Afrique est l’un des terrains de prédilection de la cybercriminalité. La population est ainsi très réservée à l’idée de payer en ligne. De plus, les cartes bancaires sont encore peu répandues. Kaymu a donc diversifié les modes de paiement. L’acheteur et le vendeur s’organisent comme ils le souhaitent, paiement à la livraison, dépôt dans une banque. Pour les paiements en ligne, Kaymu a développé son propre service, Kaymu Safe Pay, qui garantit une sécurité optimale, ainsi que le bon déroulement de la vente.

Le manque d’habitude des consommateurs constitue l’autre difficulté importante. La culture internet progresse vite mais elle encore jeune sur le continent. A l’instar de ce qu’avait fait Jumia, Kaymu a crée un service téléphonique de conseils qui guide les clients sur le site.

L’Afrique est aujourd’hui en pleine expansion. Sa croissance devrait s’élever en 2014, à 5,4% (chiffre OCDE). C’est de plus un continent jeune. Autant de facteurs qui favorisent la généralisation du e-commerce. Le continent se présente aujourd’hui comme un futur eldorado de l’internet. Une situation que Kaymu compte mettre à profit pour devenir leader de la vente en ligne dans les pays émergents.

5 commentaires »

  1. Thierry Douala13 avril 2014 at 21 h 03 min - Reply

    Encore une start-up Rocket Internet en Afrique. C’est un grand succès.

  2. ngalamurielle9 juin 2014 at 18 h 49 min - Reply

    il sont situé ou à douala

  3. MANINGA9 octobre 2014 at 9 h 23 min - Reply

    il sont situé ou à ABIDJAN

  4. Morro27 mars 2015 at 21 h 45 min - Reply

    Beau boulot! La concurrence va être rude avec l’arrivée d’autres sites africains de vente et d’achat en ligne de qualité comme le site Malien Suguba (www.suguba.com). Espérons que tout ça se traduit par un réel bénéfice à notre cher continent! Je pense qu’une fois qu’on aura trouvé une solution aux problèmes de sécurité et livraison c’est sites pourrons faire face aux géants tel que ebay et amazon.
    En tous cas, bonne continuation.

  5. Marie Lynne10 juin 2016 at 9 h 43 min - Reply

    Très bonne initiative. Cela démontre une fois de plus le potentiel de ce secteur en Afrique et au Cameroun en particulier. Nous y croyons fermement, nous aussi, à Marie Lynne, boutique d’achat en ligne au Cameroun de produits de beauté de marques.

Ecrire un commentaire »